Les portes d'une vie

Publié le par Babou*





Je ne m’en souviens pas, je l’imagine la première porte de ma vie. Etroite, long conduit qui ouvrait sur la lumière. Bol d’air qui ouvre sur demain…

A ma mémoire revient la porte de l’école maternelle qui m’a enfermée prisonnière dans mes peurs d’enfant, elle était lourde, en fer forgé, verte et elle me privait de ma liberté mais laissait entrer dans ma vie les premiers mots…

Il y a celle que j’ai claquée un jour sur toi et tes manières de garçon trop sur de lui… pas de place, ni de regrets, de te laisser dans ta vie d’adolescent comprendre que tu ne m’auras jamais…

Une porte de plus fermée sur quinze ans d’entreprise. Pour laisser place aux profits, rayée des effectifs, j’ai pris la porte !

Un jour la vie a fermé définitivement une porte lourde de chagrin, sur la mort de mon père et sur celle de mon enfant. Condamnée à ne jamais se rouvrir !

A force de fermer toutes ses portes dans sa vie, un jour on  décide en soi et pour soi d’en ouvrir une…
et là le miracle parfois s’accomplit, il y a face à soi cette étendue infinie d’azur qui porte nos rêves au bout du monde…
sans bruit on respire enfin…
et vers ce demain avec sagesse on regarde enfin la lumière inonder sa vie.

Publié dans Fragments de moi

Commenter cet article

Mésange 02/10/2008 19:44

Je trouve que la vie a cette beauté de nous offrir ces remises en question, ces instants de recul où l'on referme doucement la porte pour un jour regarder droit devant et nulle part ailleurs. Vers l'infini.. J'aime ma Babou* quand tes mots me portent à réfléchir, à m'arrêter quelques instants. Je me sens toujours bien après..

Bisous à toi
Nad

Babou* 03/10/2008 09:00


Surtout savoir qu'en soi nous avons les clefs de notre bonheur... et qu'il faut juste poser sur sa vie parfois un autre regard pour apaiser certains épisodes douloureux... c'est vrai que parfois
c'est très dur et qu'il faut vraiment le vouloir, mais nous avons tous en nous cette force qui nous fait nous dépasser... et après on accède à l'azur car tout prend une autre dimension. Bisous à
toi Nad
de Bab*


ANDREA 01/10/2008 11:22

une belle symbolique, et je te souhaite avec overblog une porte ouverte vers de nouvelles amitiés !
je t'embrasse désolée de ne aps te visiter regulièrement emploi du temps chargé

Babou* 01/10/2008 11:32


Mais tu es toute pardonnée... files vite


B.Secret 01/10/2008 06:42

En lisant cet ecrit,c'est etrange sans nul doute,j'ai regardée la photo tt d'abord,puis ensuite,ton ecrit de bleu,j'ai visionnée tes mots,attendant la derniere phrase....
Positif laissant espoir a toute chose....
Merci de ce partage......merci.

Babou* 01/10/2008 09:06


Tu as fort bien analysé la chose je voulais laisser passer le message que dans nos vies au travers de l'image des portes il y a en soi la volonté de pouvoir un jour décidé d'ouvrir celle qui mène à
soi... donc comme je pars du principe que nous sommes notre bonheur et forcément ouvrir une porte pour soi mène à notre bonheur. Merci à toi de tes lectures attentives.


Malou 01/10/2008 00:06

Trés émouvant ton texte, ma tite Babou* mais vois-tu si la vie pousse à fermer des portes, il est si important que nous trouvions la force d'en ouvrir d'autres... ainsi va la vie, mais il est des portes si douloureuses à fermer...ton texte est beau et ouvert sur la vie. Merci. Bises toutes enluminées. Malou

Babou* 01/10/2008 09:55


Ah elles me manquaient tes bises enluminées et iodées...
Tu as raison nous devons trouver la force d'ouvrir certaines portes de notre vie pour enfin respirer le bonheur...
Bises ensoleillées du coeur car dehors il fait un peu gris...
Babou*


Limpide 30/09/2008 23:22

des mots sans haine, remplis de tendresse, d'amour,
merci à toi
bisous

Babou* 01/10/2008 09:54


Merci à toi brigitte de ce message...
La haine est un mot que j'ai banni depuis mon enfance de mon être... je n'aime pas la violence...


chris spé 30/09/2008 23:17

sourire... moi aussi j'aime bien les "doors" m'dame ;-)

Babou* 01/10/2008 09:52


Oui je suppose que toi tu dois en avoir aussi ton lot de portes à ouvrir et pas que les tiennes... ;) et c'est surement toi qui a le rôle le plus difficile arriver à trouver les chemins qui ouvrent
ces portes en évitant de les condamner définitivement...


ut 30/09/2008 22:32

Et toi, en plus de la beauté, tu as la sagesse et la tendresse.
Ce texte est si triste... et si beau!
J'avais raison: tu es une étoile! Comme ceux qui t'aiment doivent être heureux!
Baisers Bab.

Babou* 01/10/2008 09:50


Sourire.... je suis juste moi tout simplement...
Euh pour répondre à ton affirmation... mon doudou a l'air très très heureux... rires Merci à toi aussi d'être cette personne si belle... tu es une belle partition de musique...
Baisers Ut


Rébecca 30/09/2008 22:14

La vie est faite de portes qui s'ouvrent et se ferment... Ton texte m'a beaucoup ému. Du coup, j'ai écrit à mon tour un texte sur les portes de ma vie. Bises. A bientôt !

Babou* 01/10/2008 09:47


Je vais aller pousser la porte de chez toi et venir te lire... Bises


Francine Chauvet 30/09/2008 20:08

Babou,

Les mots que tu tisses t'aident à fermer les portes, mais pas à clé. On peut les rouvrir doucement pour rendre hommage à nos disparus.

Les mots que tu tisses ouvrent les portes de ta réalisation.

Babou* 01/10/2008 09:46


Oh mes portes ne sont surement pas fermées à clef... mes disparus je les porte en moi si intensément que je leur rend hommage chaque jour. Ils m'ont même mené à moi... et cet espoir qu'en chacun de
nous vit le bonheur. Il faut aller de l'avant et ne t'inquiète pas cela je sais le faire...


isabelle 30/09/2008 17:51

j'en ai fermé beaucoup pour reprendre ma vie en main, la vie s'est chargée d'en fermer quelques autres, mais ce soir en lisant tes mots, j'éprouve le besoin de regarder vers cette azur attirée par ta sagesse, merci

Babou* 01/10/2008 09:38


Alors mes mots ont accompli leur travail de tissage.... arriver à toi et poser l'espoir.
Je suis heureuse Isabelle de ce message que tu as écrit ici... merci à toi d'en extraire ce qui t'aidera à voir cet azur... car nous l'avons tous en nous... mais cela nous l'oublions parfois.


liedich 30/09/2008 16:04

et puis il y a la porte de tes mots, ceux qui portent et transportent et qui vous mènent vers la lettre que l'on écrit à Dieu pour lui dire merci,
merci de m'avoir offert des portes car c'est le seul moyen d'ouvrir sa vie.
merci babou*

Babou* 01/10/2008 09:33


Que tes mots me sont doux à entendre... je te sens si triste en ce moment.... alors je t'envoie tout mon soleil de bonheur pour qu'il te réchauffe le coeur...  Merci à toi Liedich


mamadomi 30/09/2008 15:07

comme toujours je dois m'y reprendre à deux fois pour lire, le temps de gérer les émotions
la troisième étant toujours la meilleure...
il y a les portes, les murs et les fenêtres... notre petite maison est livrée en kit...et parfois il y a des tempêtes...
mais toujours nous l'édifions avec courage et joie de vivre, parfois seuls, parfois aidés...
bâtisseurs éternels, heureux dans l'accomplissement, se reposant de la fatigue, se fatigant du repos...
et la joie de partager demeure, elle, intacte.

bisou, volets ouverts sur le ciel d'automne, les feuilles au sol et le vent qui donne le la

Babou* 01/10/2008 09:31


Je t'avais dit Mamadomi de mettre tes lunettes.... rires
J'ai aimé l'envol de feuilles que le vent m'a porté dans tes mots... et cette note finale...
Mes volets sont grands ouverts aujourd'hui... sur l'automne que je découvre sur ma belle région d'aquitaine... mais dans ma maison brille un soleil magnifique... merci de ton partage ici et de ta
lecture attentive.
Merci d'être cette personne là.


katherine 30/09/2008 14:06

Magnifique!!
Toutes ces portes fermées pour ne garder que celle qui s'ouvre sur les rêves.
Bises

Babou* 01/10/2008 09:24


Oh si la vie était un long fleuve tranquille.... Nous le savons bien qu'il faut parfois en claquer des portes... mais celle que j'ai ouverte en moi il est vrai à libérer tous mes rêves, mes espoirs
et mes envies et m'a mené au delà de ce que je n'avais jamais imaginer... c'est cela la magie de cette porte là... Le plus dur fut de la trouver...
Bises


odettef 30/09/2008 13:55

Tu as fini par ouvrir la porte du Bonheur...

Babou* 01/10/2008 09:22


Il m'a fallu toute une vie pour la trouver... rires... mais tu as raison je l'ai ouverte ma porte du bonheur et celle là je ne veux jamais plus la fermer... c'est un cadeau qu'il m'est donné de
vivre et je savoure.


stellamaris 30/09/2008 13:27

Absolument splendide ! Un poème qui m'a profondément touché ...

Babou* 01/10/2008 09:13


Merci mon ami...


Viviane 30/09/2008 12:20

Un texte et une photo magnifique, Babou*
à ton image
...
Je vais être absente quelques temps de mon blog pour casue de soucis de santé
mais viendrai te lire autant que possible
Bises

Babou* 01/10/2008 09:12


Ne t'inquiètes pas je t'attendrai... surtout prends soin de toi... je t'envoie mon sourire juste pour que tu me saches à tes côtés. Bises


cardamome 30/09/2008 11:49

quelques foi, on n'a pas encore la force necessaire pour ouvrir la porte et les yeux assez solides pour voir ce qui se trouve derrière...mets on corps et ton esprit eu repos pour te mettre en état d'acceptation face à l'étrange et pouvoir être ainsi plus apte à gérer, c'est à dire à t'adapter à la nouveauté...une meilleure préparation, se tourner vers tout ce qui est positif et bénéfique pour sa vie, plus d'acharnement à ouvrir cette porte, et elle s'ouvrira quasiment d'elle même...un peu comme un enfant qu'on cesse d'appeler et finit par venir tout seul

Babou* 01/10/2008 09:11


Exactement cela... ne pas forcer, un jour c'est comme un miracle peut être parce qu'en soi on est prêt à cela... C'est au moment ou il me semblait infranchissable que j'ai pu franchir ce pas je ne
sais ou j'ai trouvé l'énergie mais le résultat est que j'y suis arrivée pourtant dans la période de ma vie la plus noire...
Je crois qu'au fond de moi je savais que je ne pourrai pas avoir plus mal alors plus rien ne m'a fait peur et j'ai osé... car c'est cela il faut oser.
Merci de cette analyse prouvant ta lecture entre les lignes de mon texte.


aimela 30/09/2008 10:44

J'ai toujours ouvert les portes , seulement celles ci se referment systématiquement devant moi alors que je veux les franchir. Maintenant, je ne sais plus que faire hélas !

Babou* 01/10/2008 09:08


Tu as en toi la force de les franchir... tu es encore surement dans cette peur qui t'en empêche... j'ai connu cette période où cela me semblait infranchissable et où finalement je n'osais pas... je
ne te dis pas que cela est facile je te dis juste oses le faire... cela vaut vraiment la peine.
Et je sais que tu as en toi cette force là.
Bisous mon amie