Sonnet pour Emilie

Publié le par Babou*

Ce sonnet a été écrit par mon Papily pour ma fille Emilie qui venait d'avoir deux ans...


Vous réunir parfois, quel bonheur sans égal,

Pour un vieil homme, hélas, cela paraît un leurre,

Ou vous êtes trop loin, ou bien ce n’est pas l’heure.

Aussi, vous voir tous là, ce m’est un vrai régal.

 

Tes cousins voudraient dire un gentil madrigal,

Quand ta robe, en tous sens, voltige et les effleure.

Alors, ton cri strident fait que chacun d’eux pleure

Et que brillent tes yeux, velours du Portugal.

 

Cooky, sous ses long poils voilant son regard sombre,

A nos pieds se promène et glisse comme une ombre.

Il va, tourne et revient, te suit tout à loisir.

 

Mais les jours passeront, pour nous deux, Emilie,

Et je ne serai plus, pour avoir le plaisir

De te voir à vingt ans, sûrement très jolie.

Commenter cet article

Rubis 02/05/2009 16:52

Touchant ses mots..ça attire les larmes. On sent tout l'amour, la douceur de cet homme sûrement généreux pour écrire.Je sens aussi une lucidité mêlée de..résignation, un irrémédiable.
Pour avoir moi-même des petits enfants, je porte un autre regard, peut-être,comme j'en porte un différent de mes enfants et des petits..
Merci de ce partage Babou Bisesss

Babou* 02/05/2009 21:12



Mon grand père était un homme extraordinaire, il avait comme tu le dis si bien cette lucidité mélée de résignation... il nous l'a laissé en héritage d'ailleurs. Dans la famille nous sommes
ainsi.
Ce sonnet je l'ai donné à ma fille pour ses vingts ans et hélas il n'était plus là pour la voir si jolie dans sa robe de mariée. C'était pourtant surprenant comme sa présence était palpable dans
ses mots si actuels.
Je te remercie de ton passage dans ce sonnet là... merci à toi de cette lecture attentive de mon espace. Bisous de bab*



Mésange 20/09/2008 17:07

Tu sais combien ces mots peuvent me toucher au plus profond de moi Babou*.. Ton Papily était un homme beau et grand, ça se sent dans chaque mot soufflé par la beauté de son coeur. Émilie doit conserver ce poème précieusement en elle à l'heure qu'il est, j'en suis certaine.. D'autant plus que les mots de son papy semblent être arrivés alors qu'elle n'avait pas 20 ans, ou tout juste... Seigneurs... Je me sens profondément émue.. Famille d'écrivains, famille de coeur. Quel plus bel héritage que celui de l'amour...

Bisous ma Babou*
Nad

Babou* 20/09/2008 21:01


Oui tu as raison mon Papily était un homme de coeur... Elle avait deux ans quand il a écrit ce texte pour elle, et je me souviens mes larmes en lisant ces mots si lucides... il avait tout capté
même si la fin je ne voulais l'entendre il me souriait et me disait : ainsi va la vie... nous devons un jour céder la place. Et sa manière à lui de nous dire qu'il nous aimait était ces mots... Je
t'ai dit que j'avais reçu l'amour en héritage... et c'était le plus bel héritage... un trésor inestimable.
Bisous Nad
Babou*


odettef 18/09/2008 22:51

C'est doux, tendre et triste à la fois...
Bonne soirée

Babou* 19/09/2008 09:44



Merci d'en avoir capté l'essentiel... il était un homme très doux et c'est cela que je garde de lui.
Bonne journée à toi



eva baila 18/09/2008 19:01

Très émouvant. Beaucoup de sensibilité. Bises à toi. eva

Babou* 18/09/2008 21:03


Merci à toi d'être venue lire l'amour de mon grand père pour son arrière petite fille...
Bises à toi Babou*


loic-emmanuel 18/09/2008 18:41

Ton goût pour l'écriture ne m'étonne plus, digne petite fille d'un bel écrivain !
Déclaration d'amour à une petite fille, déclaration du patriarche qui regarde sa vie dans celle de ses descendants et qui sait qu'il ne verra pas se poursuivre cette contemplation éternellement. Comme tous ces sentiments délicats sont si joliment dits ! Belle âme que celle de ton papily ! Amicalement. Loic

Babou* 18/09/2008 20:54


Merci Loïc de ces mots... oui tu as raison mon papily avait une très belle âme... et je suis très fière de lui et de cet amour qu'il a laissé par delà le temps...
Amicalement Babou*


isabelle 18/09/2008 15:41

comme c'est délicieusement touchant, une famille de poètes !!!! sourire tendre

Babou* 18/09/2008 16:13


Merci beaucoup de ton touchant commentaire sourire à toi aussi


mamadomi 18/09/2008 10:22

Je ne ferai pas tâche...(quoique, flaque serait approprié), il m'a fallu quelques minutes pour assumer pleinement le flot de larmes qui m'a submergée dans la simplicité mélodieuse de ce magistral sonnet
ça ne m'étonne plus que les tissage de mots soit chez toi si aisé

Babou* 18/09/2008 14:46


Merci Mamadomi de ce magnifique commentaire... il serait heureux lui aussi de lire que les mots qu'il traçait bien longtemps après serait source toujours d'autant d'émotion.
J'ai eu c'est vrai un bel héritage... entre lui et mon papa qui dessinait ils nous ont laissé de bien belles empreintes.


Brigitte 18/09/2008 07:28

bel hymne à l'amour pour Emilie
Je ne doute pas que son papily a toujours ce regard bienveillant pour cette enfant
je me souviens du regard posé par mon père sur sa petite fille, quand il n'était pas bien...
je suis désolée, impossible d'en dire plus
sans larmes,
donc pour endiguer ce flots, juste ces quelques mots.......
plein de bisous à toi pour ta journée
Limpide,

Babou* 18/09/2008 08:36


Pardon Brigitte d'avoir fait couler tes larmes... de tes jolis yeux verts...
Tu sais je crois qu'ils vivent en nous à travers tout ce qu'ils ont semé et nous pouvons nous dire nous avons eu la chance de cotoyer ces êtres là... merveilleux et si débordant d'amour... moi
c'est ce que je me dis tous les jours et ainsi à mon tour espérer transmettre ce qu'ils m'ont offert... et pour toi aussi en voyant ta fille et ta petite fée je pense que tu y arrives bien car on
peut le lire dans leurs yeux...
Bisous à toi pour ta journée
Babou*


B.Secret 18/09/2008 07:16

il y'as des richesses de mots,des donations de coeur,qui se font,le plus sincerement possible....la beauté du sentiment...
bien a toi.

Babou* 18/09/2008 08:32


Oui tu as raison et il lui en laisse une belle preuve qu'elle peut lire aujourd'hui... c'est cela aussi la transmission... Bien à toi


Danièle 18/09/2008 00:11

Très beau, très touchant et... Que d'Amour entre les lignes....
Si précieux sont tous ces trésors-souvenirs...

Babou* 18/09/2008 08:30


Oui et nous les portons en nous de manière indélébile... nous avons été immergés dès la naissance dans leur Amour et aujourd'hui encore il éclare notre vie.
Merci de ton passage mon amie
Babou*


chris spé 17/09/2008 20:39

et ben... un peu les larmes aux yeux le chris.

Babou* 17/09/2008 21:52


Oh pardon Chris... juste un peu de poésie familiale... et il avait raison mon papily elle est bien jolie mon Emilie...


vapeur des flaques mineures 17/09/2008 19:35

Enchanté de faire votre connaissance, Babou* ! Vos fragments sont rayonnants !

Babou* 17/09/2008 21:51


Merci à vous d'être passé... je suis allée remercier Liedich de m'avoir fait découvrir un bien bel espace...


Claudie 17/09/2008 18:46

Tu vois Babou*, c'est pour laisser une trace comme celle-là que l'on écrit...
Ces mots défient le temps et l'absence.
Bisous du Nord mon amie.

Babou* 17/09/2008 19:33


Oui je suis tout à fait d'accord avec toi... laisser cet empreinte de nous qui restera une part éternelle d'eux et de ceux qui viendront encore après... Je suis heureuse de te savoir ici et
j'espère que tu vas bien...
Bisous du Sud mon amie Babou*


ut 17/09/2008 18:26

Comme je comprends tout ce qu'il dit!
D'avance savoir qu'on ne sera plus là..........

Babou* 17/09/2008 19:31


Cela me fit verser des larmes... ce jour là et pour les vingt ans de ma fille aussi....
J'avais un refus qu'ils me quittent tous et pourtant je n'ai rien pu faire contre ça...
Alors pour ceux qui restent on se coucoune.... dès qu'on peut.


aimela 17/09/2008 15:47

Très émouvant ce poème Babou. Merci à ce papi de si bien savoir écrire. j'aurai bien aimé que mon père en fasse de même pour ses petits enfants mais ce n'était pas son truc , l'écriture.

Babou* 17/09/2008 19:16



Nous avons chacun notre truc... il avait sûrement ses qualités à lui.
Ce poème m'a fait du mal le jour des vingt ans d'Emilie... je voulais tu sais le lui encadrer... en plus de sa jolie écriture il avait écrit pour elle un petit mot... je le lui ai donné quelques
temps plus tard... c'était très dur pour moi de lire ses mots. Merci de ton passage chez moi et bises ensoleillées. Babou*



katherine 17/09/2008 13:25

C'est si émouvant et la dernière strophe tout
particulièrement :(
Bises à toi Babou

Babou* 17/09/2008 19:05


Oui... C'est vrai qu'il n'était plus là pour les vingt ans de ma fille et qu'elle est très jolie... il avait eu cet éclair de lucidité qui je me souviens m'avait bien fait pleurer, elle n'avait que
deux ans quand il le lui avait écrit.
Bises à toi aussi Babou*


ANDREA 17/09/2008 13:08

Un bel hommage bien au delà des âges !
bises divines

Babou* 17/09/2008 19:03


Merci ma divine... c'était un homme merveilleux et j'aime savoir que grâce à la nouvelle technologie (internet) des personnes peuvent lire aujourd'hui ses poèmes...
Bises ensoleillées


stellamaris 17/09/2008 12:54

Absolument splendide !

Babou* 17/09/2008 19:01


Merci mon ami...


becky77@aliceadsl.fr 17/09/2008 11:53

Jolie poème très touchant ! Ma belle-mère a écrit également un joli poème pour ses 7petits enfants. C'est vraimenr une superbe attention, un super cadeau pour petits et grands ! Bonne journée. Rébecca

Babou* 17/09/2008 19:01


C'est très important cette transmission et toutes les générations finalement y trouvent leur compte et plus tard ces mots offerts restent à tout jamais une trace indélébile de leur passage. Bonne
fin de journée à toi aussi et à toute ta petite famille.
Amicalement Babou*


Ombrage 17/09/2008 11:42

heu, je suis profondément touché par ces mots.Simples et pourtant si riches! Ton Papily a un art d'écrire, sans grande envolée, sans trop de métaphores mais son écriture est légère, sensible, il sait saisir le moment, mettre la petite touche de réel sur son ressenti, c'est un beau mélange du regard du coeur et celui des yeux.Et cette fin...elle m'a tué.
Bonne journée Babou*

Babou* 17/09/2008 18:59


Je suis heureuse que tu ressentes tout cela... et je peux te dire que dans la famille c'était le seul à ne pas peindre mais on lui disait toujours finalement toi tu fais des tableaux avec des
mots... et le pire chacun aurait voulu le sien... hélas il n'eut pas le temps de s'exécuter. Merci à toi d'avoir porté ce regard sur ses mots...
Moi aussi la fin m'a tuée  le jour des vingt ans d'Emilie (comme si il l'avait deviné) ma fille si jolie se mariait... et il n'était pas là.
Bonne journée à toi aussi