L'herbe enchantée...

Publié le par Babou*

Une pensée pour ma fille dont je suis très fière puisque je sais aujourd’hui qu’elle se passe de cet artifice…

Et je publie cet article également en réponse à l’article de Cardamome pour la remercier de faire passer ses messages d'alerte sur les dangers de la banalisation de cette drogue... (appelons un chat... un chat!)

 




Trois petits riens

Des détails sur toi

Me montrent que tu n’es pas bien

Je plonge dans l’effroi

 Ces cernes bleutées

Aux coins de tes yeux

Tu ne pourras pas me berner

Je vais te pousser aux aveux

 Surveiller tes faits et gestes

Vérifier ton compte bancaire

Voir ce qu’il te reste

Même si cela ne va pas te plaire

 Je ne veux plus que tu le vois

Et s’il le faut j’aurai la loi

Pour m’aider à l’éloigner de toi

Tu ne seras plus sa proie

 Mon cœur en mille morceaux

Eparpillé au caniveau

De cette rue sombre

Ou j’ai trouvé ton ombre

 Dans la fumée bleutée

De cette herbe enchantée

Tu m’échappes dans ton délire

Et mes secondes deviennent pires

 Je hais ces hommes qui savent

Que ces paradis artificiels

Distillent en toi ce fiel

Et font de ma petite fille une épave

Tous les jours je vais lutter

Pour empêcher le poison

Dans ton corps de s’infiltrer

Et te priver de ta raison.

 

Publié dans Fragments de moi

Commenter cet article

scoobydu41 11/09/2008 13:59

ton texte est vraiment explicite. Cela n'a pas dû être facile pour toi et je suis bien contente que tout sois rentré dans l'ordre. Bravo à ton courage!!!

Babou* 11/09/2008 17:38


Oui c'est vraiment un douloureux problème que tu as exposé chez toi... et c'est très dur à vivre... crois moi... même quand on est très vigilant... et que l'on s'occupe beaucoup de ses enfants,
hélas on est quand même pas à l'abri... c'est cela qui fait mal.... cette impuissance... on sort vide d'un tel combat. Heureusement pour elle il y a cette belle prise de conscience mais moi je la
sais très fragile saura t'elle dire non la prochaine fois... parce que tu vois j'ai conscience qu'il peut y avoir une prochaine fois. Je vais copier mon commentaire chez toi afin que d'autres
prennent peut être conscience de l'ampleur du problème.
Ce n'est vaiment pas simple.
Babou*


odettef 10/09/2008 22:09

C'est un fléau qui ne touche pas que les enfants. Des parents aussi...
Je connais pas mal de personnes d'age différent qui sont parents de plusieurs enfants et qui fument cette cochonnerie. C'est un monde à part, ils sont sur une autre planète..
Bravo pour votre combat et surtout votre victoire

Babou* 10/09/2008 22:14


Merci Odettef... je suis tout à fait d'accord les parents étaient les dealers de ma fille.... et c'est en menant mon enquête que j'ai découvert cela... Où va le monde???
J'ai même vu des chirurgiens à la veille d'opérer fumer cette M..... et après on passe entre leurs mains.
Enfin moi je pense que toutes les personnes concernées par ce fléau doivent être fortes car c'est très très dur... et on se sent si seul dans cette bataille car son enfant n'est pas en état de
réagir.
Merci de votre message...
Babou*


mamadomi 28/08/2008 14:30

petit pincement de lèvres...je pense à mes grands fils...vigilance vigilance...
magnifique poème...
et bon courage à toutes les deux...

Babou* 28/08/2008 18:25


Merci Mamadomi... tu vois je me croyais à l'abri... et pourtant je te jure que j'avais informé mes filles et nous en avions discuté... mais c'est ainsi la vie... cela te prend parfois à contre
pied et tu es terrassée par ta pire frayeur.
Amicalement Babou*


cardamome 26/08/2008 20:02

je viens de relire ce merveilleux poème....bravo c'est beau! Bises Béa Card

Babou* 27/08/2008 12:10


Juste le cri d'une mère en détresse face à ce fléau qui a volé de beaux instants à ma fille.
Bises Béa... et merci
Babou*


cardamome 24/08/2008 23:30

Le comm précédent est de moi mais on est deux sur l'ordi et je n'avais pas changé les références...je pense que tu avais compris!

Babou* 25/08/2008 10:02



Oui, il n'y a qu'une Béa card pour moi... morte de rire!



calimerodemars 24/08/2008 23:24

Très beau poème dont je sais que maintenant, elle peut en apprécier toute la tenaur, toutes les nuances et tous les cris de souffrance d'une mère, très mère...Bises béa card

Babou* 25/08/2008 10:01


Merci Béa... une mère juste mère... mais je suis très fière d'elle, même si je sais qu'il faut être toujours vigilant!
Bises Babou*


Malou 24/08/2008 21:44

Ce pooème me touche vraiment beaucoup! Moi, la maman de 4 enfants devenus grands. J'ai toujours eu peur de cette satanée drogue qui détruit et casse. Ta fille a été courageuse d'arrêter mais elle avait la fantastique chance d4avoir une maman qui a su mettre des mots sur cette addiction et soutenir et soutenir et écouter et écouter c'est si important. Bises salines. Malou
PS Sais-tu que tes caractères notamment ceux qui introduisent ton poème sont si petits que j'ai un mal de chien à les lire. Je ne sais si tu peux les agrandir un peu. Merci pour mes yeux.

Babou* 24/08/2008 22:29


Merci Malou pour ce commentaire qui me va droit au coeur. Pour les caractères je pense avoir utilisé une taille normale (12) peut être que cela vient du style d'écriture? Je vais essayer de
voir ce que je peux faire et si tu peux viens me dire si cela va mieux.
Bises Babou*


gazounette 24/08/2008 20:24

ta fille a eu bien du courage...j'ai arreter moi aussi...et repris deux ans apres la naissance de ma fille...bien sur pas du tout a la meme frequence...comme ca de temps en temps si quelqu'un en a...mais je sais qu'il ne faudrai pas que j'en ai...je n'est pas de conseil a donner j'ai echouer mais juste de faire attention...elle est derriere toutes les portes tous les milieux sociaux...fellicitation a ta fille et a toi pour avoir eu le courage de regarder les choses en face

Babou* 24/08/2008 22:23


Ne renonces jamais... la partie n'est pas facile... Penses à ta fille et chaque fois trouves le courage de dire non... juste pour elle.
Moi j'ai peut être contribué à aider ma fille... pour toi peut être que ta fille te fera renoncer définitivement. Tu peux être quelqu'un sans artifice... existes simplement pour la beauté de la
vie. Il y a quelque temps j'ai failli la perdre la vie. Je te jure que c'est précieux une vie et tellement beau. J'ai souvent eu l'occasion moi aussi d'en consommer mais j'ai toujours dit non,
simplement car je ne veux pas que l'on m'enlève l'authenticité de ma pensée.
Sois toujours la bienvenue chez moi.
Amicalement Babou*


Valentine :0056: 24/08/2008 16:14

C'est dur, de lutter contre ce fléau. Et quand on aime son enfant... Bravo, Babou.

Babou* 24/08/2008 18:25


Oh oui c'est très dur quand cela touche son enfant... mais surtout il ne faut jamais perdre sa lucidité ni se voiler la face.
Je ne suis pas méritante moi... ma fille l'a beaucoup été en sortant de cet enfer.
Babou*


aimela 23/08/2008 14:36

Banalisation de cette drogue ? Surement pas , vu les dégats qu'elle fait, elle peut amener à la schizophénie( j'ai lu énormément d'articles sur le sujet ) . Je suis en accord avec ton poème Babou et heureuse que ta fille s'en soit sortie

Babou* 24/08/2008 11:30


Heureuse de te savoir en accord, Aimela.
Tu sais j'ai même rencontré des parents qui ne voulaient pas que l'on nomme l'herbe = drogue... ils pensaient même que leur enfant s'épanouissait mieux en la consommant... je suis restée effarée du
comportement de certains et un jour de découvrir que même dans le milieu médical certains chirurgiens en consommaient copieusement la veille d'opération. C'est dingue comme les gens on besoin de
cet artifice pour accepter leur vie et la responsabilité de leurs choix...
Mais bon je m'énerve plus... et je te jure que j'ai enfin retrouvé mon sourire lorsqu'elle m'a dit que c'était bien fini.
Amicalement Babou*


Evelyne 23/08/2008 11:18

bonjour et merci de t'être arrêtée sur mon petit blog. C'est toujours agréable d'avoir de la compagnie.
à mon tour de venir feuilleter ton espace qui est vraiment agréable et dont j'apprécie les tableaux et ce joli poême.
A bientôt
bonne continuation
Evelyne

Babou* 24/08/2008 11:26


Comme tu le dis c'est toujours agréable d'avoir de la visite dans son espace... et savoir ce que les autres penses de ce que tu fais.
Moi j'ai beaucoup aimé ce que tu fais et je reviendrai.
Amicalement Babou*


La Dame Mauve 23/08/2008 10:07

Un beau poème réaliste et heureuse de savoir que ce ne sera plus que du passé. Il faut lutter contre ce fléau, intelligemment.... C'est très difficile. Bises. Violette

Babou* 23/08/2008 10:43


Oui et surtout ne jamais perdre patience, instaurer un dialogue c'est cela le plus difficile, quand en face de soi parfois on ne reconnait pas son propre enfant.
Bises à toi aussi
Babou*


Viviane 23/08/2008 09:31

Nous avons connu cela indirectement, une camarade de notre cadette qui cumulait anorexie, herbe bleue, et pour finir dépression et tentatives de suicide.
Elle va bien au terme de dix années de calvaire que ses camarades ont je dois dire accompagné avec patience et tendresse, sans doute ce qui l'a sauvée...
Il est d'autres herbes; le tabac. ma voisine, 40 ans, atteinte d'un cancer du poumon inopérable, en rémission actuellement, mais... En toute chose la mesure... Félicitations à ta fille de s'en être sortie;

Babou* 23/08/2008 10:42


Merci Viviane... pour ton témoignage. Et comme tu le dis si bien "en toute chose garder la mesure!!"
Je transmettrai à ma fille ton message.
Bises Babou*


stellamaris 22/08/2008 23:28

Un terrible fléau, quel soulagement qu'elle s'en soit sortie !

Toute mon amitié

Babou* 22/08/2008 23:50


Oh oui un terrible fléau... elle vient de passer avec nous quelques jours de vacances et cela faisait plaisir de la voir à nouveau vivre pleinement.
Amicalement et vraiment encore félicitations ton nouveau blog est très très beau.
Babou*